10 mai : journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions - Circonscription de Saint Valery en Caux

10 mai : journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions

, par Olivier Thillais - Format PDF Enregistrer au format PDF

1°) TEXTE OFFICIEL :

Actions éducatives
Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions (10 mai 2016)
NOR : MENE1609495N
note de service n° 2016-066 du 20-4-2016
MENESR - DGESCO B3-4

Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux vice-rectrices et vice-recteurs ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie-directrices et directeurs académiques des services de l’éducation nationale

La Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions du 10 mai, a été instituée en référence à la date de l’adoption en dernière lecture par le Sénat de la loi du 21 mai 2001, tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l’humanité.

J’appelle votre attention sur l’importance de cet événement et la nécessité d’impliquer les classes qui auraient été plus particulièrement sensibilisées par leurs enseignants à ces questions et aux commémorations qui sont organisées à l’occasion de cette journée. Par ailleurs, d’autres dates commémoratives, rappelées dans la circulaire du Premier ministre du 29 avril 2008 (J.O.R.F. n° 0103 du 2 mai 2008), peuvent favoriser une réflexion approfondie des écoliers, des collégiens et des lycéens sur les traites, les esclavages et leurs abolitions.

Un travail d’histoire et de citoyenneté

Dès l’école élémentaire et le collège, les enseignements, en particulier d’histoire-géographie, permettent à tous les élèves d’acquérir des connaissances sur la question des traites, des esclavages et de leurs abolitions. Ces connaissances doivent leur permettre de comprendre la singularité d’une histoire longue et complexe et de ses héritages.

Elles peuvent aussi les aider à développer une réflexion civique toujours actuelle sur le respect de la dignité et de l’intégrité de l’être humain et sur la notion de crime contre l’humanité qui peut pleinement s’insérer dans le parcours citoyen tel qu’il est défini par la circulaire de rentrée 2015 (B.O.E.N. n° 23 du 4 juin 2015). Par ailleurs, la convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains, ratifiée par la France, rappelle la nécessaire promotion d’une approche préventive fondée sur les droits de la personne humaine.

Des ressources pédagogiques pour les équipes éducatives

Depuis 2011, la communauté éducative peut se référer aux ressources pédagogiques recensées sur Éduscol à l’adresse suivante : http://eduscol.education.fr/ressources-histoire-esclavage.

Les référents académiques « mémoire et citoyenneté » pourront aussi promouvoir auprès des équipes éducatives les ressources disponibles au sein des ateliers Canopé pour enseigner l’histoire des traites, des esclavages et de leurs abolitions, ainsi que les richesses culturelles et patrimoniales que constituent localement les services des archives ou les musées.

Je souligne l’importance, pour les enseignants, et tout particulièrement ceux du premier degré, d’être vigilants quant au choix des ressources utilisées en classe afin que celles-ci soient conformes aux programmes d’enseignement et bien adaptées à l’âge des élèves pour ne pas heurter leur sensibilité.
Pour la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et par délégation,
La directrice générale de l’enseignement scolaire,
Florence Robine

2°) LES RESSOURCES PEDAGOGIQUES :

http://eduscol.education.fr/cid55927/ressources-pour-l-enseignement-de-l-histoire-des-esclavages-et-de-leurs-abolitions.html

http://itinerairesdecitoyennete.org/index.php?page=content&site=14

3°) PROPOSITION D’ACTIVITES EN CLASSE DE CM1

Séquence mise en place dans ma classe de CM1 en 2007 en Histoire
Enseigner les traites négrières et l’esclavage et une tâche difficile au regard de la complexité du sujet. J’ai volontairement exclu l’étude de la traite interne, la traite orientale pour réaliser une séquence inscrivant la traite négrière comme une conséquence des Grandes Découvertes et des premiers empires coloniaux. La construction de cette mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leurs abolitions est un apprentissage progressif de l’école élémentaire au lycée !
La dernière séance n’est pas réalisée ... pour le moment.

laSEQUENCE
Séance1
Séance2
Séance3
Séance4
Séance5
Séance6
EtudeDocumentCM1
EtudeDocumentCM2

4°) Un livret intéressant pour travailler en classe : "Ebo-Raphaël l’histoire d’un esclave" édité par le CIDEM

L’association ALGUES de la circonscription possède 25 exemplaires de ce livret pour travailler en groupe classe : lire, découvrir, commenter, animer des temps de parole.
http://reperespoureduquer.cidem.org/diaporama.php?rep=38

Le guide pédagogique peut-être téléchargé :
http://itinerairesdecitoyennete.org/journees/10_mai/documents/GUIDE%20PEDAGOGIQUE%20esclavage%20.pdf

5°) Et une séance en maîtrise de la langue ?

SeanceFrancais10mai

6°) Références en littérature jeunesse ?
http://www.cndp.fr/crdp-creteil/telemaque/document/esclavage-bibli.htm

Vous avez mené des séances, des projets autour de cette thématique, merci de me contacter que l’on puisse mettre en ligne vos actions pour démultiplier l’étude de cette thématique dans nos classes.

février 2021 :

Rien pour ce mois

janvier 2021 | mars 2021

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?

Visites