Contact
03 rue du Hameau d’Etennemare
76460 Saint Valery en Caux

Tél : 02.35.97.64.34
Fax : 02.35.97.20.27
0762974v@ac-rouen.fr

Horaires :
les lundis, mardis, jeudis et vendredis :
08h00 - 12h00 /// 13h15 - 17h15
les mercredis : 08h00 - 12h00





Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Accompagnement des élèves > Scolarisation des élèves en situation de handicap > Les aides spécifiques pour la petite enfance
Publié : 21 décembre 2012
Format PDF Enregistrer au format PDF

Les aides spécifiques pour la petite enfance

La naissance d’un enfant handicapé représente toujours pour une famille un bouleversement difficile à accepter. Souvent il n’est pas possible, dès les premiers mois, d’établir un diagnostic précis et donc d’apporter aux parents des réponses satisfaisantes à l’ensemble des questions qu’ils se posent. Il faut concilier cette incertitude avec la nécessité de faire face aux contraintes spécifiques que pose l’arrivée d’un enfant avec des besoins particuliers dans un cadre familial qui n’y était pas préparé. L’inquiétude bien compréhensible des parents et de tous les membres de la famille fait de cette période un moment particulièrement douloureux sur le plan psychologique.

L’aide médico-sociale précoce

Ce sont les Centres d’aide médico-sociale précoce (CAMSP) qui aident les familles confrontées à cette expérience douloureuse. On les trouve souvent installés dans les locaux des centres hospitaliers ou dans d’autres centres accueillant de jeunes enfants. Les CAMSP peuvent être polyvalents ou spécialisés dans l’accompagnement d’enfants présentant le même type de handicap.

L’aide médico-sociale précoce est destinée à faciliter le dépistage, le diagnostic et la rééducation des troubles des enfants âgés de moins de six ans. De plus, les CAMSP recherchent en liaison avec les familles les modalités d’adaptation des conditions éducatives du jeune enfant handicapé en le maintenant dans son milieu naturel. Le but est d’apporter à la famille une aide, des conseils pratiques et l’intervention de personnels spécialisés qui pourront se rendre à domicile.

L’accompagnement pendant la scolarisation

Dans de nombreux cas, l’enfant suivi par l’équipe d’un CAMSP pourra fréquenter l’école maternelle, à temps plein ou à temps partiel. Cette scolarisation précoce très attendue par les parents est une étape importante car elle représente souvent pour l’enfant sa première expérience de socialisation en dehors de la famille ou du service de soins où il a dû séjourner parfois pendant de nombreux mois.

Il importe donc de préparer cet événement pour que soit pleinement réussie cette première approche de l’école. La réunion de l’équipe éducative est l’espace le plus approprié pour préparer cette entrée à l’école maternelle.
Si le besoin s’en fait ressentir, le directeur de l’école maternelle peut solliciter auprès des services de l’inspection académique, la présence d’un personnel emploi vie scolaire pour apporter une aide à la scolarisation de l’élève handicapé.

Si l’enfant handicapé est connu auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), le référent a alors la charge de mobiliser l’équipe de suivi de la scolarisation autour du projet personnalisé de scolarisation (PPS).
Lorsque les démarches vers la maison départementale des personnes handicapées n’ont pas été engagées, le référent pourra, si nécessaire, guider la famille vers ces nouvelles procédures.

Avant l’école maternelle, les enfants suivis par l’équipe d’un CAMSP peuvent être accueillis dans des crèches ou haltes-garderies.

Conseil  : l’assistante sociale qui est toujours attachée à l’équipe d’un CAMSP connaît bien les écoles maternelles et les autres structures d’accueil de la petite enfance. Elle pourra apporter des conseils utiles sur les démarches à entreprendre.